CrAssphage : découverte d’un virus vieux comme le monde

Un virus, baptisé CrAssphage, a été identifié par Robert A. Edwards, professeur à l’Université d’Etat de San Diego, Etats-Unis.


Comme souvent dans l’histoire de la médecine et de la recherche scientifique, cette découverte s’est faite de manière accidentelle, alors que l’équipe du professeur travaillaient sur les résultats d’études précédentes (celles du Dr Bas E Dutilh, cf. http://www.cmbi.ru.nl/~dutilh/) sur les organismes vivants et les virii de l’intestin.
Pour visualiser l’article original de 2012 : http://bioinformatics.oxfordjournals.org/content/28/24/3225.full.pdf+html

En étudiant de plus près les prélèvements réalisés sur 12 individus, ils ont remarqué un amas très particulier de DNA de virus, dont l’existence ne semblait répertoriée nulle part.

Depuis quand date cette découverte ?
Un communiqué a été publié sur Eurekalert le 24.07.2014
http://www.eurekalert.org/pub_releases/2014-07/sdsu-ndg071814.php

D’où vient le nom Crassphage ?
Crassphage provient du nom du logiciel utilisé pour la découverte de ce virus : CRASS, acronyme signifiant « Cross Assembly of Metagenomes ».
Ce logiciel est présenté sur http://edwards.sdsu.edu/crass/ , est conçu en langage PERL, et peut être téléchargé (crAss_toy_input_v2.zip) via Sourceforge : http://sourceforge.net/projects/crass/

A quoi ressemble crassphage ?
Son ADN viral suppose qu’il a une structure circulaire.

Que fait le virus crassphage ?
Il cible les bactéries (bacteriophage) présentes dans notre flore intestinale. Après avoir colonisé une espèce très particulière de bactérie (Bacteriodetes) il se réplique.

Comment se transmet le virus ?
Les premières études semblent prouver qu’il ne se transmet pas à la naissance, mais plutôt qu’il est contracté pendant l’enfance.
D’après les premiers échantillons observés, il occuperait la flore intestinale de la moitié de la population mondiale. En effet, Crassphage ne semble pas s’attaquer à un terrain particulier. Et d’après les premières observations, puisqu’il touche à priori tout le monde, c’est un virus très ancien, qui n’a été détecté récemment que par accident.

Où en sont les recherches ?
Pour l’instant le virus crAssphage est difficile à isoler. On peut le détecter, mais les chercheurs ne savent pas encore exactement quelle est son implication dans le processus intestinal.

Quelles sont les retombées possibles de cette découverte ?
Il se pourrait bien que ce virus joue un rôle au niveau de’ l’obésité, du diabète ou de maladies type gastroentérologies.

Quelles sont les assomptions actuelles à ce sujet ?
Les Bacteroidetes sont moins présentes dans la flore intestinale des hommes obèses. Selon l’impact du virus crAssphage sur ces bactéries colonisatrices (présentes à l’état naturel), il serait possible de prévenir l’obésité, ou le diabète, voire peut-être même d’autres maladies intestinales… http://fr.wikipedia.org/wiki/Bacteroidetes

Article original
http://newscenter.sdsu.edu/sdsu_newscenter/news.aspx?s=75082

Viromics Information Institute
http://go.sdsu.edu/research/

Crédits : Bas E. Dutilh, Robert Schmieder, Jim Nulton, Ben Felts, Peter Salamon, Robert A. Edwards and John L. Mokili,
« Reference-independent comparative metagenomics using cross-assembly: crAss », Bioinformatics 2012.

http://bioinformatics.oxfordjournals.org/content/28/24/3225/suppl/DC1

 

 

 

 

 

Les commentaires sont désactivés.