Décisionnel

Prise de décision

Notre époque est porteuse de son fardeau, j’ai nommé décisionnel.

Décider pour tout, décider pour des futilités, nous vivons aujourd’hui des dizaines de déchirements quotidiens, si on invoque l’adage « choisir, c’est renoncer« . Et chacun de nos choix pèse lourd dans la balance : le tribu à payer se compte en fatigue mentale, en montée de doute, et nous rapproche de la tendance à abandonner : ne plus décider, ne plus faire de choix, laisser à d’autres le pouvoir de faire les choix pour nous, à notre place.

Il n’existe pas de bon choix

Chaque orientation est porteuse d’avenir. Même la plus infime des décisions. Choisir la couleur d’un article ménager. Imaginons par exemple que vous avez acheté un grille pain rouge il y a deux ans, parce que vous en aviez marre du diktat du blanc au rayon des produits électroménagers. Peut-être que demain vous allez prendre une décision très importante pour le cours de votre vie, après avoir fixé sans vraiment le regarder cet objet de votre quotidien. Vous savez, le genre de moment où vous avez besoin d’arrêter votre regard sur quelque chose, sans vraiment le voir. Comme on le dit « les yeux dans le vide« , « le regard perdu dans ses pensées« … Seulement, qui vous dit que pendant cet instant, l’information (le signal) de votre vision n’influence pas votre réflexion ? Peut-être que cette tâche de couleur rouge dans le champ de votre vision va jouer un rôle dans votre vie, à ce moment, et vous faire prendre une décision « sous influence ».

Trop d’information tue la décision

Les générations précédentes disposaient d’une information limitée. Bien entendu, cette limite fluctuait selon l’univers (le milieu social, la caste) dans laquelle elles évoluaient : un fils ou une fille de riche entrepreneur avaient accès à des informations qui ne sortaient pas ou très peu de leur milieu. Un peu à l’image de ce qui se trame dans les clubs privés, les loges maçonniques, les arcanes du pouvoir ou toute autre sorte de mafia… On ne parle pas du Fight Club… Ce n’est pas pour rien que la notion de « délit d’initié » existe !

Le 5ème pouvoir et Internet ont révolutionné tout cela.

Désormais, l’information, et une certaine partie, la connaissance, sont accessibles facilement et rapidement. Un autodidacte motivé peut apprendre à peu de frais, se former en lisant des forums, des wikis, en suivant des cours en ligne (les MOOCS sont à la mode)…

Là encore, le média n’est qu’un outil, et on peut lui reprocher au moins deux défauts :

  • volatilité de l’information : contrairement au support papier, l’info sur un site peut disparaître du jour au lendemain,
  • fiabilité de l’information : n’importe qui peut publier n’importe quoi

Faux-amis et faux choix

Aujourd’hui la vraie difficulté n’est plus de trouver l’information, sur pratiquement tous les sujets. Le challenge, c’est trier les monceaux d’information. Un slogan comme « un homme averti en vaut deux« , ou encore tous les argumentaires qui aident à « faire un choix éclairé« , c’est à dire en connaissance de cause, sont des faux-amis puisqu’ils sous-entendent une vision globale des répercussions probables. Or, qui peut se prévaloir d’un tel pouvoir ? Dans un XXIème siècle où les interconnexions brouillent toutes les pistes, l’abondance d’information modifie les sociétés, en annihilant la notion de libre arbitre. Toute donnée devient alors source de confusion ou de manipulation.

Choisir en son âme et conscience

Voilà l’enjeu à venir ! Les faux choix, conditionnés par les campagnes publicitaires ou médiatiques, prennent plus que jamais le pas sur le comportement des citoyens relativement aisés des pays riches, qui n’ont plus à faire face aux choix simples de la survie.

A suivre

Cet article sur le décisionnel est rédigé dans le but de devenir un pilier de Natural Born Linker. Vous trouverez dans les jours à venir des publications directement liées à la problématique décisionnelle.

En espérant que ces lectures vous éclairent quelque peu, et vous débarrassent si possible d’un tas de préjugés encombrants sur le poids de la prise de décision dans nos vies.

Les commentaires sont désactivés.