Les rendez-vous de l’Erdre

Cette année encore, du 27 au 30 Août 2015, les RDV de l’Erdre ont offerts aux nantais la possibilité de terminer l’été en beauté et en musique !

 Rendez-vous musicaux sur les berges de la « plus belle rivière de France »

L’Erdre nous vient du Celte qui signifie petite rivière.

Du Nord au Sud au sein de la communauté de communes de Nantes Métropole, elle borde les villes de Nort-Sur-Erdre, de Sucé-sur-Erdre, Petit Mars, La Chapelle-sur-Erdre, Carquefou et Nantes.

Nous nous sommes donc volontairement administrés une ordonnance de musique jazz pour bien préparer la rentrée scolaire. L’auto-médication peut certes parfois entraîner des effets indésirables (surtout pour la Caisse Primaire d’Assurance Maladie et les nombreux remboursements qu’elle peut avoir à régler), mais pas pour cette cure de jouvence ! Et pourtant, le cocktail de musicothérapie du programme 2015 contenait de nombreux adjuvants comme vous allez pouvoir en juger par vous-même !

Nous avons débuté notre cure (programme de 3 jours) le vendredi 28 Août 2015 à Petit Mars.

Là, après avoir descendu une petite route jusqu’au petit port (normal pour « Petit Mars » !) nous avons pu écouter le sextet Agua Sonora (Eau sonore – ndlt – à ne pas confondre avec la formation nantaise Agua na Boca) qui se produisait sur l’eau, non pas sur une scène flottante, mais sur des sortes de float-tubes individuels, décorés de grandes jupes circulaires, leur permettant de se mouvoir à leur guise sur l’eau. Cette mise en scène (mise à l’eau) produit un effet déconcertant et leur permet de performer une chorégraphie aquatique très plaisante.

Flottant près du ponton, les six musiciens ont joué une environ pour le plus grand plaisir des nombreux spectateurs. Il faut dire qu’après pratiquement une semaine de pluie, la venue du soleil a été un facteurs majeurs pour la popularité de ces RdV de l’Erdre.  Seul couac (aucun canard n’a été blessé lors de cette prestation au fil de l’eau), la promiscuité due à l’endroit choisi par Agua Sonora pour jouer. En effet, il était pratiquement impossible de pouvoir admirer les musiciens de près lors de leur concert aquatique. Heureusement, l’eau est généreuse et le son, naturellement réfléchi par la surface de l’Erdre, pouvait s’entendre de loin sans grande perte ni distorsion.

Ordonnance musicale du Samedi 30 Août 2015

Le Samedi, nous étions à Nantes, encore au bord de l’Erdre, près de la scène Blues sur laquelle se produisait Sugaray Rayford Band. Las, fort du succès de ses éditions précédentes, le festival des « rendez-vous » nous a donné bien du mal à nous déplacer d’une scène à l’autre. Et une fois sur place, il était quasiment impossible d’approcher pour voir convenablement les musiciens. Mais au moins, pris dans les vagues des mouvements de foule allant d’un concert à un autre, nous avons pu nous ouvrir grandes nos oreilles en suivant le courant de la marée humaine qui comme nous était venue prendre sa dose de musique. Ce que nous avons pu entendre (en passant) de cette formation blues américaine nous a convaincu de le revoir, comme vous le lirez par la suite.

Après une déambulation autour de fanfares et brass-band en marche ou sur une péniche, nous avons posé nos oreilles curieuses près de la scène « Mix Jazz » où se produisait à 22h le trio colombien « Los Piranas« . Nous n’avons pas été déçus par le déluge de décibels electro-jazz-techno qui a immédiatement embrasé le parterre de spectateurs de cette scène plutôt underground qui se distingue des autres par son approche « à la bonne franquette un peu bobo » : des familles finissant de pique-niquer dans l’herbe, des grappes de 2 ou 3 générations jouissant de la chaleur de la journée et de la fraîcheur des bières artisanales du Bouffay, des teufeurs en manque de groove prêts à danser pendant des heures… Dans ce lieu excentré par rapport aux autres scènes nantaises, il n’y a pas que le jazz qui est mâtiné…

Los Piranas
Los Piranas trio colombien aux Rendez-vous de l’Erdre 2015

Pour en revenir à Los Piranas, une photo et une vidéo pour vous montrer l’intensité de leurs sons !

Prescription du Dimanche 30 Août 2015

Celui-là, nous nous étions promis de venir le revoir. Thomas Ford, du swingin’London, avait déjà comblé nos attentes l’an dernier sur la scène Blues à Nantes. Cette année il se produisait devant un public différent, sur la scène flottante du Quai de Bliesransbach à Sucé-sur-Erdre. Seul avec son ampli et son harmonica, il a réussi à charmer une foule aussi bien goguenarde que connaisseuse, car il faisait encore beau et chaud et les promeneurs du Dimanche étaient nombreux autour du port. Son blues très brut, rythmé par son art du stomping, nous a encore une fois enchantés. Thank you Tom !

Après lui succédaient les américains du Sugaray Rayford Band, que nous avions un peu loupés la veille à cause de la foule. Une mise en place impeccable et la confirmation d’un véritable showman entertainer autant que du performer en la personne du charismatique leader. Devant faire face à un petit problème technique de sonorisation, Sugaray a réussi à faire patienter Sucéénnes et Sucééns sans encombres et emmener le concert à terme.

Nous avons quitté Sucé-sur-Erdre pour rallier Nantes et assister, sur la scène Blues, au show de Flyin’ Saucers Gumbo Special. Une averse clairsèmera quelque peu la foule et nous permettra de nous approcher plus que la veille ! Prévoyants, nous nous étions laissé le temps d’aller aux devants de la scène nautique, au concert de Malted Milk et Toni Green. Mais en quelques minutes là encore, et malgré la menace d’intempéries, les chaises ont été rapidement prises d’assaut et nous avons dû nous contenter de battre le pavé en retrait.

Trio blues funk
Malted Milk et Toni Green

Très pro, notre Arnaud Fradin Nantais national a bien amélioré son show depuis les premières notes de son duo Malted Milk (ah les concerts au Canotier) et nous a gratifié d’un très bon concert blues/funk.

A l’autre bout de la scène nantaise des RDV de l’Erdre, le Magnetic Ensemble distillait un jazz qui s’affranchit des étiquettes. Ce sextet a véritablement intrigué la foule mais nous a laissé sur notre faim. En effet après le final dévastateur des Los Piranas la veille au même endroit, les spectateurs comme nous étions en droit de nous attendre à une performance rythmée sur laquelle nous pourrions danser. D’autant plus que c’est ce que laisse entendre le texte de présentation du petit guide « Jazz et belle plaisance« .

Malheureusement, cet ensemble en avait décidé autrement. Et dès qu’arrivait une mesure sur laquelle la foule commençait à danser, opérait une déconstruction et revenait à une complexité savante. Dommage d’avoir fait l’impasse sur une partie du plaisir de l’auditoire indiscipliné qui n’attendait qu’un gros beat pour sauter avec exaltation. Cet Ensemble Magnetic est capable de grandes et belles choses par ailleurs et nous l’a prouvé avec des morceaux aux sonorités artisanales et originales, aux signatures rythmiques complexes, voire même aux mélodies mélancoliques comme lorsque Jeanne Added a rejoint la formation.

Ci-dessous un des passages dansant du Magnetic Ensemble rien que pour vous ! Enregistrée avec un smartphone cette vidéo vous laissera sans doute sur votre faim mais vous devrait vous donner envie de voir la formation en Live !

Pour résumer, cette prescription digne de tous les Petits Traités de Musicothérapie a fait son office : au terme de ces 3 jours de concerts qui explorent tous les recoins du Jazz, et ayant bénéficié de la clémence des cieux, nous avons pu comme nos semblables très très nombreux (de plus en plus nombreux d’ailleurs, il va falloir anticiper et mettre en place une logistique plus importante à l’avenir Nantes Métropole, non  ?) guérir nos esprits, au moins momentanément, des affres et turpitudes de la rentrée. Cette édition des Rdv de l’Erdre était un très bon crû du Pays Nantais, à renouveler sans faute pour l’an prochain !

Les prescripteurs conseillent de ne rien changer à cette posologie qui ravit tous les publics 🙂

 

Un commentaire à propos de “Les rendez-vous de l’Erdre

  1. +1000 ! J’ai squatté le scène mix jazz pendant tout le festival. Je témoigne que Los Piranas et Magnetic Ensemble étaient les live les plus barrés des Rdv de l’Erdre !