Maintenance prédictive automobile

Un contexte fortement influencé par la technologie

En matière d’automobile, une révolution est en marche depuis ces deux dernières années. En effet, le marché Français n’a cessé de glisser vers une politique clairement anti-Diesel (initiée par le #DieselGate et ses scandales comme VolksWagen). Et depuis un an, tous les média spécialisés du secteur auto narrent les louanges du véhicule électrique. Enfin, n’oublions pas les progrès technologiques autour des véhicules autonomes, qui ont connu dernièrement de grandes avancées grâce au Machine Learning.

L’entretien auto à la base de l’industrie mécanique

Ceci posé, quelque soit le type d’objet lié à la notion de mobilité (très à la mode dans les #smartcities) il convient d’en assurer l’entretien selon l’adage “qui veut aller loin ménage sa monture“.

Entretenir un véhicule, qu’il s’agisse d’un poids-lourd, d’une voiture, d’un utilitaire ou d’une moto (pour ne citer que les moyens de transport les plus connus), ne se fait pas de la même façon. Chaque catégorie a ses spécificités mécaniques, électriques, électroniques. Il faut les connaître afin de pouvoir diagnostiquer les défaillances éventuelles et planifier la maintenance de sa voiture.

Chaque constructeur automobile a ses propres processus, ses pièces mécaniques, ses conditions d’usage… En dehors des grandes lignes telles que faire la vidange automobile tous les 20 000 KM par exemple, il faut savoir que ce chiffre n’est pas magique et peut stresser la mécanique de votre auto si vous n’appliquez pas une maintenance adaptée, c’est à dire soit en temps (par rapport à la date de première mise en circulation du véhicule), soit par rapport à l’usage (selon le kilométrage moyen annuel).

Maintenance auto et durabilité

Les acteurs de la mobilité ont bien compris l’intérêt de se pencher sur la maintenance auto, puisqu’elle permet :

  • De garantir la sécurité des passagers
  • De prolonger la durée de vie du véhicule
  • De réduire les coûts puisque les opérations sont plutôt de type “révision” que “réparation
  • Pour les même raisons que le point précédent, de ne pas immobiliser le moyen de transport de façon imprévue
  • d’accroître le plaisir de la conduite en conscience que tout a été fait sur le véhicule pour en garantir le bon fonctionnement (et ainsi gagner en sérénité), etc

Parmi les principaux acteurs de la mobilité, des industriels comme le groupe Michelin se penchent ainsi sur la maintenance prédictive automobile au travers de V Data services, qui a mis en ligne le premier carnet d’entretien digital en 2011 pour tous les automobilistes, et de façon gratuite.

Un carnet d’entretien pour gouverner l’usage de sa voiture

Si on considère le cycle de vie du véhicule, depuis l’achat (VN véhicule neuf ou VO véhicule d’occasion) à l’utilisation jusqu’à la revente et/ou la destruction, ce sont plusieurs décennies. Or l’usure du véhicule, en fonction de son usage et des lois de roulage, peut-être complètement différente selon que le propriétaire a procédé aux entretiens au bon moment ou qu’il a attendu une avarie ou panne pour remplacer la pièce. Le carnet d’entretien prédictif permet d’anticiper les opérations à effectuer sur la voiture. Et tout comme le modèle papier disponible dans la boîte à gants, il peut être cédé avec le véhicule avec les mentions de tous les entretiens réalisés. Ainsi, il joue un rôle de réassurance et de tiers partie neutre, renforçant la gouvernance des données liées au véhicule.

La maintenance prédictive n’est pas nécessairement liée au carnet d’entretien et peut avoir d’autres supports. Si vous vous sentez concerné.e par le fait d’avoir un moyen de transport en état optimum de fonctionnement au travers de la maintenance prédictive et si vous êtes intéressé.e par le carnet d’entretien, visitez le site https://www.vdataservices.com pour en savoir plus !

Bonne route !